Que sait-on du CPF ?

Compte Professionnel de Formation

Le CPF est un mécanisme qui sert à financer un nombre incroyable de formations professionnelles. Appliqué depuis janvier 2019, il est considéré aujourd’hui comme l’un des piliers du nouveau modèle de la formation professionnelle en France. Alain Brevet (formateur et médiateur social) nous dévoile les tenants et aboutissants de ce dispositif, devenu désormais très populaire.

Le CPF : quel est le mode de fonctionnement ?

Le principe du CPF est très simple. Au fur et à mesure que vous travaillez, vous cumulez des points de Compte Professionnel de Formation (CPF). Ces points sont destinés au financement d’une formation professionnelle que vous aimeriez suivre. Pendant toute la durée de la formation, vous avez le droit de vous absenter de votre lieu de travail. Par contre, la formation doit favoriser l’acquisition de compétences importantes ou vous permettre d’évoluer d’un point de vue « carrière ».

Durant toute la période de formation, vous ne perdez aucun de vos droits ! C’est-à-dire que vous continuez à être rémunérés. Néanmoins, il faut que quelques conditions soient remplies !

Dans quelles conditions vous pouvez profiter du CPF ?

Premièrement, vous devez présenter une demande de financement. Cette demande est transmise à une commission paritaire interprofessionnelle dépendante de votre région. En parallèle, votre employeur doit être tenu au courant de votre souhait de vous former via le CPF.

L’employeur doit être tenu au courant quatre mois à l’avance s’il  s’agit d’une formation durant plus de six mois. Si la durée de la dite-formation n’excède pas six mois, il faut alors le prévenir deux mois avant.

La loi donne aussi à l’employeur le droit de reporter votre congé de formation, s’il estime que votre absence portera préjudice à l’entreprise. Par contre, il ne peut pas le reporter de plus de neuf mois. De même, il doit vous prévenir dans un délai qui ne dépasse pas 30 jours. Au-delà de 30 jours, vous êtes en droit d’aller vous former sans avoir son aval.

En résumé, nous dirons que le CPF est un très bon moyen d’affiner ces compétences professionnelles. Plusieurs formateurs comme Alain Brevet encouragent fortement les salariés à y recourir.