Les messages sacrés de la vallée des Rois au Nouvel Empire (Egypte antique)

Egypte antique

Sur la rive ouest du Nil, face à l’actuelle ville égyptienne de Louxor, on peut observer de magnifiques sépultures, préparées par les pharaons eux-mêmes. Dans leur croyance, préparer son dernier voyage est une étape importante pour assurer une vie confortable dans l’au-delà. C’est pour cela que les sépultures étaient cachées, creusées dans la montagne et décorées de fresques et de bas-reliefs qui continuent de nous éblouir aujourd’hui. Le point sur le sujet avec Helmi Boutros.

Le parcours de la dépouille du pharaon

Les anciens Égyptiens avaient un rapport particulier à la mort, et notamment au cheminement post mortem, décrit en détail dans le Livre des morts. Cela dit, force est de constater que le parcours de la dépouille du pharaon diffère beaucoup de ce qui est décrit dans ledit Livre des morts. En effet, les pharaons croyaient à un cheminement post mortem fait de multiples épreuves et dangers, clôturé par une renaissance quotidienne grâce à la régénération du soleil.

Selon l’égyptologue Frédéric Servajean, les anciens Egyptiens « avaient plusieurs mots pour parler du temps et de l’éternité, notamment djet et neheh. Souvent accolés dans les textes, ils ont été traduits par « pour toujours et à jamais ». Faute de mieux. Car, en fait, ils désignent des éternités différentes et complémentaires. Djet est utilisé pour ce qui est immuable, la structure du monde, le ciel, la montagne… Neheh, au contraire, désigne un temps cyclique, ce qui se modifie, comme le Nil avec ses crues… ».

La violation des tombes dès l’Ancien Empire

A partir de l’Ancien Empire, la violation des tombes devient quasi systématique. Les générations suivantes tentaient tant bien que mal de maintenir les tombes inviolées, mais les pilleurs trouvaient presque toujours l’entrée des sépultures. Vous ne le savez peut-être pas, mais la célèbre vallée des Rois du côté de Louxor est en fait une tentative d’empêcher les pilleurs d’accéder aux dernières demeures des souverains, qui y ont été construites à partir du Nouvel Empire.