L’histoire de la découverte du tombeau de Toutânkhamon

tombe Toutankhamon

Le 26 novembre 1922 est une date inscrite en grand dans les annales de l’histoire archéologique mondiale. Ce jour-là, l’égyptologue britannique Howard Carter a découvert l’entrée du tombeau du pharaon égyptien Toutânkhamon, l’une des plus grandes trouvailles historiques de tous les temps. Le point sur le sujet avec Helmi Boutros.

La campagne égyptienne de Napoléon

C’est la campagne égyptienne de Napoléon en 1798 qui a suscité l’intérêt des Européens pour l’Égypte ancienne et ses mystères. En 1882, ce fut au tour des Britanniques de prendre le contrôle de l’Egypte. Cette époque a été marquée par un fort engouement pour l’égyptologie, avec pour ambition de découvrir les tombes royales des pharaons. Ce fut également à cette période que les pilleurs de tombes ont prospérés, attirés par les rumeurs de trésors enfouis sous terre avec les tombeaux des pharaons. Ainsi, au XXe siècle, seule quelques tombes étaient restées intactes, dont celle de Toutânkhamon.

Enfant-Roi de la 18e dynastie, régnant à une époque de troubles et de conspirations, Toutankhamon est décédé à l’âge de 19 ans seulement. Au début du XXe siècle, l’homme d’affaires américain et égyptologue Theodore Davis a découvert d’anciens indices laissant supposer l’existence d’une tombe non découverte du très jeune pharaon. Personne n’y prête attention, jusqu’à un certain Howard Carter…

Après examen des indices, Carter en conclue que le tombeau de Toutânkhamon se trouvait probablement dans la célèbre Vallée des Rois. L’égyptologue pensait avoir suffisamment de preuves, ce qui l’encouragea à demander des fonds pour les fouilles à son ami Lord Carnarvon. Ce fut chose faite en 1914. Toutefois, cette date coïncida avec le début de la Première Guerre mondiale, ce qui retarda les fouilles. Celles-ci n’ont pu commencer qu’après-guerre et ont duré jusqu’en 1922, mais sans grand succès.

Tout arrive à point à qui sait attendre

Carter a commencé ses fouilles à côté du tombeau du pharaon Ramsès, mais le succès n’était guère au rendez-vous. Mais un jour… Un jour, Carter demanda à ses ouvriers locaux de déblayer une vieille cabane qui gênait le passage. A la grande surprise de tout le monde, après le déblayage, une marche émergea du sable. Carter, n’en croyant pas ses yeux, ordonna aux ouvriers d’enlever le sable. Au fur et à mesure qu’il fût enlevé, une porte se révélait : la porte du tombeau de Toutânkhamon ! Au grand étonnement de l’égyptologue, l’entrée portait encore le symbole Anubis de la nécropole royale, preuve que la tombe était encore « vierge ».

Tout de suite, il envoya un télégramme au Lord Carnavron pour lui faire part de la grande découverte tant espérée. Le 23 novembre 1922, Carnavron arriva en Alexandrie avec sa fille, Evelyn Herbert. Le lendemain, Carter commença les travaux pour ouvrir le tombeau. La tombe n’a été ouverte que le lendemain, en présence de fonctionnaires du Département des Antiquités égyptiennes. En entrant, Carter et ses acolytes découvrirent une pièce remplie de trésors inestimables : des chars, des statues et, surtout, un magnifique masque mortuaire du jeune pharaon.