Création chorégraphique contemporaine : vers un mouvement artistique hybride

Chorégraphique contemporaine

Depuis les années 1960, la danse contemporaine s’est constamment renouvelée et diversifiée, ouvrant la voie à de nouvelles méthodes de création chorégraphique. Parmi celles-ci, certaines tendances sont relativement atypiques, offrant une approche innovante de l’art chorégraphique et explorant de nouvelles formes de mouvement. Dans cet article, nous avons sélectionné les tendances qui nous paraissent intéressantes à étudier et nous allons découvrir comment ces méthodes ont contribué à façonner le paysage artistique actuel, tout en influençant, de manière voulue ou non, la pratique de nombreux chorégraphes actuels.

La danse-théâtre et ses influences sur la création chorégraphique

La danse-théâtre, qui mêle éléments de danse, de théâtre et de mime, a été l’une des premières approches à marquer l’histoire de la danse contemporaine. Issue de la Tanztheater de Kurt Jooss, elle a été popularisée par des artistes tels que Pina Bausch et DV8 Physical Theatre. La danse-théâtre met l’accent sur l’expression émotionnelle et la narration, tout en utilisant le mouvement comme principal vecteur de communication. Cette approche a influencé de nombreux chorégraphes, dont Yoann Bourgeois (voir ici https://www.oil-painting-portraits.com/yoann-bourgeois-un-joueur-au-service-de-lart-vivant/)  ou Maguy Marin (voir également https://www.numeridanse.tv/videotheque-danse/maguy-marin-le-pari-de-la-rencontre) , qui ont utilisé des éléments de danse-théâtre dans leurs productions.

Le biomimétisme en danse contemporaine : une nouvelle source d’inspiration

Le biomimétisme, qui consiste à s’inspirer de la nature pour résoudre des problèmes technologiques ou artistiques, a également trouvé sa place dans le monde de la danse contemporaine. En s’appuyant sur les mouvements et les comportements des animaux, les chorégraphes peuvent créer des pièces uniques et surprenantes, qui jouent avec les lois de l’équilibre et de la gravité.

La danse en milieu urbain : une nouvelle dimension de la création chorégraphique

La danse en milieu urbain, ou « street dance », a également contribué à diversifier les méthodes de création chorégraphique. Née dans les années 1970 aux Etats-Unis, elle a rapidement gagné en popularité un peu partout dans le monde grâce à ses influences variées, allant du hip-hop au jazz en passant par le breakdance et le funk. Les chorégraphes de danse en milieu urbain créent leurs pièces en utilisant l’espace public comme scène, et en s’inspirant des rythmes et des mouvements de la vie quotidienne. Bien que la danse en milieu urbain soit souvent associée à des pratiques de rue, elle a également été intégrée dans de nombreuses productions de danse contemporaine.

La danse contact improvisation : une approche collaborative de la création chorégraphique

A l’instar de la danse en milieu urbain, la danse contact improvisation a également vu le jour dans les années 1970 aux Etats-Unis. Il s’agit là d’une danse qui met l’accent sur le mouvement en interaction avec les autres. Dans le détail, les danseurs travaillent en collaboration pour créer des séquences de mouvement en utilisant le contact physique et l’équilibre instable comme points de départ. Cette approche permet aux danseurs de développer leur créativité et leur capacité à réagir aux imprévus, tout en créant un lien de confiance et de communication avec leur partenaire de danse. La danse contact improvisation a été utilisée dans de nombreuses productions de danse contemporaine, y compris celles de Yoann Bourgeois.