Bouddhisme : la religion pour se libérer de la souffrance

Bouddhisme

Le bouddhisme est un enseignement permettant de libérer l’être humain de la souffrance. Il aide l’Homme à exploiter son potentiel, tant psychologique que spirituel. Bien plus qu’une simple religion méditative, il enseigne les réalités du monde et apporte tous les secrets pour affronter les défis de la vie quotidienne. Au fil des époques, de nombreuses philosophies sont nées du bouddhisme.

Les origines du bouddhisme

De manière étymologique, le terme « bouddha » est traduit comme « éveillé ». Cela fait allusion à un éveil spirituel face à la réalité de la vie. Le bouddhisme existe depuis plus de 2 500 ans. A cette époque, le Bouddha Shakyamuni était à la tête d’un petit royaume indien. Au cours de sa méditation, il réalise les principales souffrances universelles subies par l’Homme, notamment la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort. Cette découverte l’a poussé à chercher un moyen d’aider les êtres humains à parvenir au bonheur ultime. Au moment de sa mort, ses précieux enseignements ont été diffusés partout dans le continent asiatique avant d’être divulgués à travers le monde.

Le bouddhisme de Nichiren

Sous de nombreuses influences, les enseignements originels du Bouddha ont connu différentes modifications. Vers le XIIème siècle, Nichiren développe une philosophie consistant à amener les êtres humains vers un bonheur profond. Le bouddhisme de Nichiren est basé sur la foi, la pratique et l’étude. Il sert de pilier au célèbre mouvement Soka Gakkai issu des textes de Nichiren, une organisation laïque qui a vu le jour vers les années 20. La Soka Gakkai repose sur la création de valeur. Elle vise l’expression de la créativité et cultive l’engagement positif au sein de la société. Elle s’est propagée à travers le monde, mettant en avant l’aspect « humaniste » de l’enseignement bouddhiste. Plus tard, elle devient un mouvement mondial impactant de nombreux domaines comme l’éducation, l’art, la culture, etc.