Le point sur le marché de l’occasion 2022

voiture d’occasion

Tandis que le marché des véhicules neufs n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant crise et continue de ralentir du fait des différentes pénuries et d’une hausse des prix de vente, le marché de l’occasion est également impacté. En effet, le prix des voitures d’occasion aurait augmenté de 13,7 % en 2022 et cela concernerait aussi, selon l’avis de Prestige Cars, les vendeurs particuliers. Le point en détail.

Des prix de l’occasion qui équivalent presque à ceux du neuf

Selon une étude NGC Data®, réalisée à partir du « Baromètre Autoviza des voitures d’occasion », le marché du neuf a subi de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. La pénurie de semi-conducteurs a ainsi entraîné des retards de production et de fabrication, générant aussi une raréfaction de l’offre, et donc, une inflation sur les prix de vente. Mais pas seulement. Cela a également eu des répercussions sur le marché de l’occasion qui enregistre des records, comme en 2021 où plus de 6 millions de transactions ont été réalisées.

Mais ce n’est pas le seul record : le prix moyen des véhicules d’occasion vendus en France s’est élevé à 22 356 € lors des dix premiers mois de l’année. Cela représente 300 € de plus que le dernier pic enregistré en 2018 (22 056 €) mais aussi 2 701 € de plus par rapport au prix moyen observé en 2021 (19 655 €), soit + 13,7 % !

En outre, les prix pratiqués par les vendeurs particuliers (22 282 €, soit + 21,7 %) équivalent aujourd’hui à ceux des professionnels (22 371 €, soit + 11,7 %).

Le diesel plus cher que l’essence et l’hybride plus cher que l’électrique

Selon les prévisions, le prix moyen d’une voiture d’occasion devrait atteindre 24 800 € en décembre 2022, et ce, quel que soit le type d’énergie.

Il est à noter que le prix d’une voiture d’occasion à moteur diesel était en moyenne de 21 710 € entre janvier et octobre 2022 (soit + 12,2 % par rapport à 2021). Ce montant est 848 € plus cher que les voitures d’occasion avec un moteur essence (20 862 €, + 13,4 %). Les modèles à moteur électrique, pour leur part, ont un prix moyen de 28 828 €, soit + 22,7 %, tandis que les hybrides atteignent 36 804 € en moyenne, soit + 17,2 %.

De fortes disparités régionales

L’étude met par ailleurs en lumière d’importantes  disparités régionales. En effet, si l’on prend l’exemple d’un SUV du segment D, de 2 et 4 ans et avec entre 20 000 et 60 000 km au compteur, il apparaît que son prix va être de 28 940 € dans la Creuse, soit 23 % de moins que le prix moyen national, tandis qu’il sera de 44 600 € dans les Alpes-Maritimes (soit 19 % de plus que le prix moyen).

Si le prix des véhicules d’occasion récents est plus élevé (30 552 € pour les modèles de moins d’un an, soit + 12 % en comparaison avec 2021), l’inflation a été bien plus conséquente sur les modèles les plus anciens. Pour un VO âgé de 6 à 8 ans, le prix moyen atteint ainsi 15 603 €, soit + 22,6 % comparé à 2021.