Comment peut-on ressentir les vibrations d’un lieu ?

La radiesthésie et le biochamp humain

Les énergies telluriques ont toujours été présentes dans l’entourage de l’Homme. Elles peuvent prendre différentes formes (courants, eaux souterraines, zones de broyage…). C’est pourquoi les lieux sont considérés dans la geopractie ou la géobiologie comme des entités vivantes à part entière. Il est toutefois important de savoir les détecter car elles peuvent avoir une influence néfaste sur l’organisme mais aussi sur les végétaux et les animaux. Nous vous proposons de découvrir comment ressentir ces vibrations.

La radiesthésie et le biochamp humain

La radiesthésie est une approche utilisée depuis des millénaires. Elle peut prendre plusieurs formes comme la radiesthésie mentale ou physique, avec l’utilisation d’un pendule, d’une baguette de sourcier ou encore d’une antenne de Lecher.

Un autre moyen permet de ressentir les vibrations d’un lieu : le biochamp humain. Il faut pour cela rappeler qu’une enveloppe énergétique entoure le corps. Elle peut, selon le lieu, être en expansion ou en contraction afin de lutter notamment contre les radiations.

Comment développer son biochamp humain

La geopractie prône l’organisme humain comme moyen le plus efficace pour ressentir les vibrations d’un lieu. En effet, si les instruments de mesure sont de précieux alliés, ils restent toutefois une extension du corps…

Il est alors important de savoir écouter son corps et d’identifier ses réactions. Ainsi, bien plus que les outils, c’est le corps qui va pouvoir réellement mesurer et détecter. Il est possible de commencer cette approche avec ses mains en prêtant attention au ressenti (comme le froid au niveau des mains lorsqu’elles se trouvent au-dessus d’un courant d’eau). Il va ensuite être possible de travailler et de développer son biochamp humain grâce à de nombreux écrits et à l’adoption de certaines qualités : humilité, neutralité, lâcher prise, enracinement.