Immobilier : le défi de la rénovation énergétique dans les logements sociaux

Rénovation énergétique

Présenté le 26 septembre dernier, le projet de loi de finance intègre un volet dédié à la rénovation énergétique des HLM. Le gouvernement estime que ce chantier est prioritaire, car 14 % des logements HLM de France sont considérés comme des passoires énergétiques. Dans certaines régions, ce pourcentage est bien plus élevé.

Rénovation énergétique : un challenge à relever pour les bailleurs sociaux

Entre 2022 et 2028, les bailleurs sociaux comme AB Habitat (https://fr.linkedin.com/company/ab-habitat) sont confrontés à un défi important, à savoir la rénovation énergétique des parcs de logements sociaux qu’ils construisent. Selon de récentes études, le nombre de logements classés F ou G suivant l’échelle de performances énergétiques dépasse les 350 000. Un chiffre qui risque d’augmenter puisque les critères du classement de performances énergétiques changent et deviennent de plus en plus sévères.

Emmanuelle Cosse, la présidente de l’Union sociale pour l’habitat, déclare à ce propos : « On a des obligations de rénovation dès 2025 pour les logements classés G, et en 2028 pour ceux classés F, mais toujours pas un diagnostic ».

Emmanuelle Cosse a également exprimé ses inquiétudes quant au financement d’un tel chantier ! Elle a indiqué notamment qu’il fallait entre 80 000 et 100 000 euros pour la rénovation d’un seul logement HLM. Elle insiste aussi sur le fait que les travaux de réhabilitation nécessaires sont conséquents. Comme source de financement, cette responsable conseille de s’appuyer sur la Caisse des dépôts, qui est l’organisme principal chargé de financer les HLM. Ce dernier se dit d’ailleurs favorable pour contribuer à un tel projet.