American Airlines : vers une aviation décarbonée ?

American Airlines

Récemment, la compagnie American Airlines a fait part de son intention de miser davantage sur l’aviation durable. Ce concept dont on entend parler de plus en plus peut-il être finalement mis en place ? Découvrons tout cela ensemble !

Un plan d’investissement pour réduire les émissions en carbone

American Airlines a annoncé un nouveau plan d’investissement dans l’aviation à faible émission de carbone. La compagnie aérienne s’est fixé pour objectif de réduire ses émissions de carbone de 50 % d’ici à 2050. Il s’agit d’une avancée majeure dans la lutte contre le changement climatique. American Airlines prévoit d’atteindre cet objectif en augmentant son utilisation de biocarburants et en investissant dans des avions plus économes en carburant. La compagnie aérienne s’efforce également de réduire sa consommation énergétique globale. Nous parlons d’une excellente initiative de la part d’American Airlines et certaines compagnies européennes ont déjà décidé de suivre cet exemple.

Une mesure écologique plus que nécessaire

Il s’agit sans aucun doute d’un pas dans la bonne direction en ce qui concerne le changement climatique et l’aviation. Pendant trop longtemps, l’industrie aéronautique a été l’un des plus gros pollueurs au monde. Le nouveau plan d’American Airlines est un premier pas important, mais il faut que d’autres compagnies aériennes suivent le mouvement si nous voulons résoudre ce problème. En Europe, on parle désormais de moteurs à azote. Il s’avère en effet que ce gaz est bien moins polluant que le CO2. En tout cas, c’est ce qu’ont révélé des recherches menées par des spécialistes de l’aviation et de l’aéronautique comme Bertrand Vilmer (voir ici https://www.pinterest.fr/BertrandVilmer/).

À présent, l’initiative d’American Airlines va pousser d’autres compagnies aériennes à agir. Bien entendu, le coût économique de cette transition doit être évalué. Par conséquent, la migration vers une aviation propre à 100 % ne pourrait avoir lieu que dans quelques années.