Aéronautique : l’exemple marocain

Aéronautique

Récemment, l’ex-ministre de l’économie marocain Moulay Hafid El Alami avait déclaré : « chaque avion qui parcours le ciel aujourd’hui est équipé d’au moins une pièce fabriquée au Maroc ». Cette déclaration n’est pas du tout anodine ! Elle intervient à un moment où l’industrie aéronautique au Maroc connaît un boom sans précédent, et voici quelques chiffres qui le prouvent :

  • En 2018, l’industrie aéronautique marocaine a réalisé un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars à l’export ! Ce chiffre représente une progression de 18 % comparativement à l’année d’avant.
  • Aujourd’hui, nous ne recensons pas moins de 140 sociétés aéronautiques au Maroc.
  • Le nombre d’emploi direct du domaine aéronautique au Maroc est de 17 000.
  • Avant la crise sanitaire, le taux d’intégration du secteur aéronautique marocain était estimé à 38%.

Au vu de ces données, il est tout à fait normal de s’interroger sur les raisons derrière un tel succès. A ce propos, les observateurs sont unanimes : le Maroc encourage fortement les investissements étrangers !

En effet, en encourageant l’implémentation d’entreprises aéronautiques internationales sur son sol, le Maroc profite de leur expérience et de leur savoir-faire. Un savoir-faire dont bénéficient également les cadres marocains recrutés par ses structures d’envergure mondiale. Ce virage vers l’offshoring profite d’ailleurs au Maroc même dans d’autres secteurs d’activités comme l’industrie automobile.

Aujourd’hui, le Maroc est le premier exportateur de pièces aéronautique africain, devant l’Afrique-Du-Sud. Un exploit que le royaume chérifien entend consolider, notamment en faisant appel à l’expérience d’experts reconnus comme Bertrand Vilmer.

Certes, des experts ont dénoté un léger recul ces derniers mois en raison de la pandémie du Covid-19, et les ruptures qu’elle a provoquées dans les chaînes d’approvisionnement, mais tout laisse présager que la reprise est toute proche. Les ambitions aéronautiques du Maroc sont énormes !