Les différences entre un voyant et un médium

voyant ou medium

Voyant et médium sont deux termes bien souvent confondus. S’ils possèdent tous deux de nombreuses caractéristiques communes, comme l’empathie et la sensibilité, ils se différencient tout de même selon l’avis d’Inès Tisserand, voyante de renom à Marseille spécialisée dans le retour affectif, l’envoûtement et le désenvoûtement. Nous vous invitons dans cet article à découvrir les différences entre voyant et médium.

Le médium, le messager

Le médium évolue entre deux mondes, en cela qu’il transmet les messages que les esprits partagent avec lui. Il est ainsi entre le matériel, le spirituel, le monde des vivants et celui des morts. Le médium ne va pas avoir un rôle de conseil mais bien d’intermédiaire et de messager.

Il peut, au cours d’une séance, entrer en transe pendant un instant et décrire des événements qui appartiennent aussi bien au passé qu’à l’avenir, avant de les retranscrire. Il arrive parfois qu’il entre en contact avec des entités noires : il doit alors les évacuer et prendre le temps pour retrouver ses facultés.

On retrouve différents types de médium, à savoir :

  • L’écrivain, qui a sa main guidée par une entité spirituelle afin d’écrire tout en dialoguant ;
  • Le clairvoyant, qui voit des situations, des scènes, ou qui reçoit des messages qu’il devra interpréter avant de les transmettre ;
  • Le sensitif, qui est envahi par des sensations, des émotions ou même des peurs qui sont transmises par une entité spirituelle ;
  • Le clairaudient, qui entend des messages avec des noms de personnes ou de lieux qu’il transmet ensuite ;
  • Le parlant, qui prête sa voix à l’entité spirituelle. Il arrive qu’il utilise une langue qu’il ne connaît pas et qui est celle de l’esprit.

Le voyant, pour la pratique de la divination

Le voyant possède de fortes facultés d’intuition et de perception portant sur des événements appartenant aussi bien au passé, au présent qu’à l’avenir. Il a également pour mission d’orienter le consultant, de partager avec lui quelques pistes ainsi qu’une autre vision de la vie.

Pour réaliser ses séances, le voyant peut faire appels à différents outils de divination, parmi lesquels on retrouve :

  • Les cartes, qui sont le principal support de voyance. On retrouve notamment le célèbre Tarot de Marseille, composé de lames ou arcanes (les cartes) qui correspondent toutes à une symbolique particulière. On peut également citer l’oracle Belline, dont les cartes sont régies par les planètes ;
  • Les runes, qui sont des pierres, en lien avec le chamanisme, où sont gravés des caractères d’écriture scandinave ;
  • La numérologie, qui se base sur la date de naissance, le nom et l’âge. En effet, selon cette technique divinatoire, les nombres régissent la vie d’un individu ;
  • La radiesthésie, qui fait appel à la pendule. On l’utilise essentiellement pour rechercher des objets ou des personnes ;
  • La cristallomancie, qui utilise la boule de cristal ;
  • La cafédomancie qui n’est autre que l’art de lire dans le marc de café et d’interpréter les formes ;
  • La photographie, où le voyant œuvre à partir d’un portrait.