SOLECO France : quels sont les postes principaux de déperdition de chaleur dans une maison

LOGO_SOLECO

Été comme hiver, l’air circule au sein de votre logement : il entre et sort à sa guise. C’est un phénomène naturel et indispensable : sans celui-ci, votre air tendrait à se vicier et votre maison deviendrait rapidement irrespirable : c’est pour cela que sont mis en place des systèmes de ventilation, destinés à faire circuler cet air à travers la maison. Outre ces systèmes, une maison dispose de nombreux points où l’air peut plus ou moins circuler facilement : plancher, fenêtres, ponts d’air, porte d’entrée, fissures et surtout toitures… Plus une maison est ancienne, plus l’air est libre de se déplacer facilement. Le problème est que l’air transporte avec lui les températures intérieures et extérieures. Résultat : le chaud sort en hiver et rentre en été et provoque de l’inconfort pour les habitants. Pour remédier à cela, il faut déterminer d’où proviennent les arrivées d’air puis il faut mettre en place des solutions d’isolation comme en propose SOLECO France.

La toiture : poste numéro 1 de déperditions de chaleur

La chaleur à une tendance naturelle à monter vers le haut, or dans le cas d’une mauvaise isolation de la toiture, cette chaleur va tout bonnement continuer à monter avant de s’évanouir dans l’air ambiant. La toiture est donc le premier poste de déperdition de chaleur : il en représente d’ailleurs un tiers à lui seul sur l’ensemble de la maison. Pour remédier au problème, il est conseillé de faire appel à un spécialiste comme SOLECO France afin de procéder à des travaux d’isolation. L’entreprise répand alors une matière qui fait barrage à la chaleur, et la force à rester à l’intérieur. Ces revêtements peuvent être constitués de différentes matières : la plus connue et populaire est la laine de verre, mais des alternatives comme le chanvre, le mouton ou même la roche volcanique existent, bien qu’elles soient beaucoup plus rares.

Les fenêtres : même fermé, l’air passe !

Autre poste de déperdition de chaleur important, les fenêtres sont parfois de véritables passoires dans lesquels l’air s’engouffre sans aucun problème. Celui-ci va passer à travers les joints, dans les interstices des battants, ou dans de petites fissures présentes sur les fenêtres anciennes. Outre ces passages d’air, les fenêtres sont sujettes à l’effet “paroi froide” qui va permettre au froid de l’extérieur de rentrer à l’intérieur à travers le verre, en particulier dans le cas de fenêtres à simple vitrage. Pour éviter ces désagréments qui sont une source d’inconfort, il existe des solutions que l’on peut appliquer soi-même : refaire les joints de vos fenêtres grâce à du silicone transparent si vous êtes un peu bricoleur, ou bien installer des films d’isolation à pose rapide, disponibles dans les magasins spécialisés. Pour aller plus loin, il est recommandé de s’équiper de fenêtres à double-vitrage, qui vous garantiront une meilleure isolation thermique mais aussi phonique : indispensable si vous vivez dans un environnement bruyant. Il existe également du triple-vitrage extrêmement efficace, mais son prix et son poids rendent son installation difficile et le réservent aux personnes vivant dans des environnements très froids.

Toits et fenêtres sont les sources principales de déperdition de chaleur, et des travaux sont donc envisageables et recommandés afin d’améliorer votre confort thermique. Pour vous accompagner dans l’isolation de vos combles, SOLECO France s’engage à vous guider et à vous proposer la solution la plus adaptée aux besoins de votre logement.