Le management de transition

Le management de transition est une fonction souvent méconnue, mais de plus en plus stratégique pour les entreprises dans un monde en perpétuelle mutation. Selon Jean Marc Plutau, c’est le métier a vu le jour il y a 25 ans d’une initiative en Hollande et qui s’est considérablement développé, depuis, en Europe. Il consiste pour les entreprises à faire appel à des cadres supérieurs et dirigeants surqualifiés et très expérimentés pour faire face à des phases de transitions dans la vie des entreprises et aussi d’une manière générale des projets de transformation pour lesquelles elles ont besoin d’experts dont elles ne disposent pas en interne.

Quelle différence entre le métier de manager de transition et celui de consultant ?

Le consultant intervient dans des sociétés pour aider à piloter des virages stratégiques. Pour Jean Marc Plutau, le consulting est d’abord un métier de conseil, d’analyse et de rédaction d’un audit ou d’un bilan. En revanche, le métier de manager de transition comprend tout à fait le terme « manager » c’est-à-dire qu’il est dans l’opérationnel. Il est intégré dans les rangs de l’entreprise, dans son organigramme, occupe une fonction et possède des pouvoirs dans le cadre d’un mandat social. Il a donc les mêmes responsabilités qu’un dirigeant opérationnel de l’entreprise. En effet, le travail d’un consultant consiste à poser les problèmes et à donner des recommandations. Le manager de transition quant à lui passe à l’exécution. Un manager de transition a souvent que quelques jours pour se faire une opinion très rapide et doit passer aussitôt à l’action. 

Comment devient-on un manager de transition ?

Le manager de transition de par sa personnalité, de son passé et de son expérience fonctionne par mission avec une obligation de résultat rapide. C’est pourquoi on ne peut pas prétendre pouvoir occuper cette fonction si on est seulement hautement diplômé. C’est uniquement une expérience riche et diversifiée et un parcours professionnel réussi qui peuvent déboucher sur une carrière de manager de transition. C’est pour cela qu’il est souvent demandé au manager de transition de faire face à une situation identifiée au préalable par  un consultant et où la solution a souvent été décidée et validée par les chefs d’entreprises.

Les missions d’un manager de transition 

Ses missions relèvent de la gestion de crise par la mise en place des plans de transformation qui peuvent avoir des conséquences positives sur l’avenir de l’entreprise. Cela pourrait concerner le lancement de nouvelles activités ou la création de nouvelles usines. On peut faire appel à un manager de transition afin d’assurer un bon fonctionnement d’un département dans l’attente d’un recrutement. Il est surtout là pour apporter une expertise dont l’entreprise ne dispose pas. 

Jean-Marc Plutau nous explique qu’il s’agit généralement d’une mission temporaire de 6 à 24 mois dans laquelle le manager de transition conduit un ou des projets de transformation dans l’organisation de l’entreprise afin de redresser une situation très dégradée et d’opérer un changement précis. Le travail du manager de transition est toujours lié à un objectif précis et aucune mission ne peut démarrer sans que les objectifs soient clairement définis.