Quels sont les principaux risques liés à la pratique de la voile ?

Voilier en mer

Pratiquer la voile sportive et sortir en pleine mer n’est pas sans danger. Cependant, en prenant les précautions nécessaires, il est possible de grandement limiter ses risques. Frédéric-Pierre Vos, amateur de voile sportive, nous présente les différents dangers liés à la pratique de cette activité.

La noyade

C’est la situation la plus grave qui peut arriver et il est donc important de s’en prémunir. Pour ce faire, il faut donc bien connaître les règles de sécurité à bord d’un bateau : port du gilet de sauvetage et être harnaché à la « ligne de vie » du bateau. Ensuite, il est primordial de savoir nager avant de monter sur une quelconque embarcation. Enfin, il ne faut pas penser à ce risque avant de monter à bord, la voile est avant tout une activité détente.

Par exemple, sur un bateau comme un hobie cat 15 ou 16, le principal risque de noyade intervient quand l’embarcation chavire et se retourne. La personne peut alors se retrouver coincée sous le trampoline sans possibilité de remonter à la surface. Si la personne pratique dans un club, le moniteur va très vite réagir et arriver avec son bateau de secours pour tirer la personne d’affaire.

Les risques de blessures légères

Ensuite, il y a des risques beaucoup moins graves comme le fait de tomber lors d’un chavirage et se cogner sur le hauban ou sur le mât. La conséquence ici sera seulement quelques bleus ou contusions légères.

Les coupures peuvent aussi arriver fréquemment sur un bateau, notamment lorsque l’on raccommode un bout (corde).

Les brûlures

Les brûlures aux mains sont monnaie courante, notamment lorsque l’on tire sur les bouts ou qu’ils s’échappent des mains à cause de vents trop violents. Pour éviter ce risque, il suffit simplement de porter des gants lors des manœuvres.

L’insolation

Bien sûr, il est nettement plus agréable de prendre la mer par beau temps. Cependant, il faut faire attention car avec la réverbération du soleil sur l’eau, l’insolation peut arriver très rapidement. Pour se protéger, il faut penser à bien s’hydrater, à mettre de la crème solaire et à se couvrir la tête. Frédéric-Pierre Vos vous recommande le port d’une casquette à un chapeau car elle aura moins tendance à s’envoler avec le vent.

En conclusion, les risques sont plutôt limités et les accidents sont plutôt rares. En effet, il suffit d’être bien informé et de respecter les consignes de sécurité à la lettre.