Comment choisir ses chaussons d’escalade ?

Passionné d’escalade, Vincent de Bentzmann nous explique comment bien choisir ses chaussons d’escalade parmi les trois différents types existants : les ballerines, les velcros et les chaussons à lacets.

Les ballerines

Les ballerines sont des chaussons sans lacets et sans velcros, elles sont seulement maintenues par un élastique. Étant donné qu’elles ne disposent d’aucun moyen de serrage, elles doivent être extrêmement serrées au pied à l’achat. Il faut donc choisir une paire qui chausse une voire deux pointures en dessous de sa taille habituelle. Les ballerines sont très souples et se retirent assez facilement.

Ce sont des chaussons d’escalade peu chers qui s’adaptent parfaitement à la pratique en salle et sur bloc. Au niveau des inconvénients, on note qu’à cause du serrage par élastique, le maintien peut être limité et l’ajustement au pied peu précis. Enfin, les ballerines ont tendance à se détendre au fil des utilisations.

Les velcros

Ce type de chausson est certainement le plus polyvalent. Les velcros s’enfilent et se retirent rapidement et s’ajustent mieux au pied grâce au serrage manuel offert par les attaches. C’est donc le meilleur compromis.

Enfin, ils s’adaptent à toutes les pratiques de l’escalade : bloc, salle et falaise. Cependant, en fonction des velcros, le serrage peut-être plus ou moins précis. De plus, ce type de chausson s’use dans le temps.

Les chaussons à lacets

Le premier avantage des chaussons à lacets pour la pratique de l’escalade se trouve au niveau du serrage au niveau du chausson qui est très régulier et surtout très précis. On peut donc serrer plus fort en pointe et moins au niveau de la cheville ou alors avoir un serrage uniforme.

Avec des chaussons à lacets, le maintien du pied sera meilleur. Mais l’inconvénient vient du fait qu’en escalade, on s’équipe de chaussons d’une pointure inférieure à celle de nos chaussures de ville car il est important d’avoir les orteils légèrement recroquevillés pour gagner en force. De ce fait, en combinant petite pointure et lacets serrés, on se retrouve avec des chaussons longs à enfiler et à enlever. Ils conviennent donc plutôt aux grimpeurs expérimentés qui recherchent la performance et qui font de longues sessions d’escalade. Enfin, les chaussons à lacets conviennent principalement à une utilisation en falaise.

 

En résumé, pour bien choisir son chausson d’escalade, il faut qu’il soit le plus serré possible mais que vous ressentiez une pression uniforme autour du pied.