Les signes de l’autisme chez l’enfant – Par Aïssa Hamada

L’autisme touche environs 80 000 personnes. Il s’agit d’un trouble du développement humain qui se caractérise essentiellement par des difficultés de communication et d’apprentissage social. Généralement, ces symptômes sont détectés par les parents au cours des premières années de vie de l’enfant. Quant à la prise en charge de ce trouble, elle dépend principalement de la précocité de son dépistage. Comment reconnaître les premiers signes ? Aissa Hamada fait le point avec nous.

Comment reconnaître les premiers signes de l’autisme ?

Le véritable souci avec ce trouble, c’est que ses premiers symptômes se manifestent d’une manière subtile au cours des premières années de vie de l’enfant. Il faut détecter un ensemble de signes avant de pouvoir poser le diagnostic.

Bien que les outils de dépistage existent depuis longtemps, les professionnels de la santé sont cependant peu informés sur les premiers symptômes de l’autisme. Ainsi, le trouble est souvent détecté trop tard, après 3 ans. L’idéal serait pourtant de poser le diagnostic avant 18 mois.

 

Quelques symptômes pouvant alerter les parents

  • Aucun geste ou réaction pour communiquer avant un an
  • Aucun mot avant l’âge de 18 mois
  • L’incapacité de former des phrases de deux mots de manière spontanée avant l’âge de deux ans.
  • Une désocialisation ou perte soudaine de capacités de communication.

D’autres signes plus discrets peuvent également être révélateurs : aucune réponse au prénom, pas de sourires en réponse à ceux qu’on lui fait.

Il faut souligner que ces signes ne veulent pas forcément dire que l’enfant est atteint d’autisme. Cependant, lors de la détection de l’un des symptômes susmentionnés, il faut consulter un professionnel de santé dans les plus brefs délais, car lui seul pourra savoir s’il s’agit de cette pathologie ou d’une autre (troubles du langage, ou autres problèmes psychologiques).

Les différents types d’autisme

Comme il a été mentionné, il n’est pas facile de reconnaître les premiers symptômes de l’autisme. Cependant, on peut distinguer trois formes de troubles :

  • Des troubles du comportement : l’enfant atteint de l’autisme répète toujours les mêmes mouvements. Il pratique régulièrement la même activité avec les mêmes objets et ne montre aucun intérêt pour d’autres activités.
  • Des troubles de la communication : l’incapacité de formuler des phrases. L’autiste répète souvent ce qu’il entend sans nécessairement le comprendre. Dans la plupart des cas, il maîtrise mal les codes de la communication non verbale.
  • Des troubles des relations sociales : l’enfant atteint d’autisme est toujours indifférent aux autres. Il ne montre aucun intérêt pour les activités de groupe et n’y participe pas spontanément.

 

Un autiste est avant tout… une personne !

Avant toute chose, un enfant atteint d’autisme est un enfant comme les autres, donc il est inutile de le stigmatiser. Être autiste, c’est un état et non pas une maladie. Cependant, il ne faut en aucun cas nier ses difficultés. En ce sens, Aïssa Hamada conseille aux parents de trouver le juste équilibre entre les forces et les difficultés de leur enfant.