Le phénomène des vins bio

bouteille de vin dans un champs

Depuis quelques années, les vins bio rencontrent de plus en plus de succès sur le marché du vin Français, et ce, de par le plaisir et les saveurs qu’ils offrent lors de la dégustation. Au cours de cet article PatriWine se charge de répondre aux principales questions relatives a ces vins.

Qu’est-ce qu’un vin bio ?

A force de trop entendre parler de ceux-ci, on finit par croire qu’il s’agit d’un vin « organique ». Mais en réalité, ce n’est pas le vin en soi qui est bio, mais plutôt le cépage dont il fait partie. Selon Patriwine, il n’y a pas encore de cahier des charges définissant les règles de vinification, jusqu’à présent. Cependant, même si le taux de leur production s’estime à moins de 2 % de la production totale, les vins bio sont tout de même au premier rang du classement des vins dans tous les guides.

Les vins bio ont comme particularité, comme tous les produits biologiques, d’être fabriqués uniquement avec des produits bio et très peu, voire aucun pesticides. Alors que, dans le cas des viticultures conventionnelles, 25 % de produits phytosanitaires sont utilisés notamment pour respecter un certain rendement. Comme les vins bio contiennent moins de soufre, ou de sulfites, par rapport aux vins classiques, il a été prouvé qu’ils donnent moins de maux de tête.

Le goût des vins bio

Patriwine précise que, comme pour les vins classiques, le goût du vin bio varie d’un produit à l’autre. Cependant le goût des vins naturels crus reste est assez particulier par rapport aux vins crus classiques, et cela grâce aux arômes primaires de fruits. Généralement, lorsque les vins bio sont bien faits, ils sont facile à boire et reflètent une maturité plus savoureuse.

Les vins rouges bio, malgré leur supplément d’acidité, se caractérisent par un équilibre très particulier. Ceci s’explique principalement par le non-recours aux engrais chimiques. D’après Patriwine, la plupart des vignes de France reçoivent trop d’engrais chimiques. Alors que ce n’est pas le cas les vignes naturelles. Ces dernières offrent une meilleure acidité pour la simple raison qu’elles ne sont pas saturées de produits chimiques.

Selon Patriwine, lorsqu’on essaye les vins rouges bio pour la première fois, on remarque souvent la présence d’une fraîcheur florale qui s’affiche juste avant l’arôme du fruit, ce qui est très rare dans le cas des rouges classiques. Autre différence, les vins naturels sont souvent moins alcoolisés, cependant ils affichent une acidité assez élevée. Cette combinaison permet d’obtenir un équilibre parfait.

En ce qui concerne les vins blancs bio, lors de leur dégustation, l’amateur s’aperçoit rapidement, et dès le début d’une sensation originale qui ne se rapporte pas à l’alcool, mais plutôt aux différentes saveurs du vin.

Pour Patriwine, ces vins offrent un charme exceptionnel. On sent tout simplement des raisins de qualité provenant d’une vigne dont le cycle de développement a été régulier, naturel et surtout lent.